L’épineuse question du prix des produits bio

magasin

A l’affirmation : « il est normal qu’un produit biologique coûte plus cher qu’un produit non biologique », ils sont moins nombreux qu’il y à trois ans à répondre « plutôt d’accord » ou « tout à fait d’accord ». Nous glissons de 48 % en 2012 à 40 % en 2015 pour les « plutôt d’accord » et de 20 % à 18 % pour les « tout à fait d’accord » entre 2012 et 2015. Le prix n’est pas le premier critère de choix d’un produit sur le réseau biologique (c’est la qualité) mais le consommateur y est tout de même sensible. Il y est sensible à la hausse comme à la baisse. Une hausse comme une baisse devra être justifiée. Le consommateur traduira par une baisse de qualité dans un premier temps si elle n’est pas expliquée. Les réponses à cette question traduisent peut-être également un souhait à peine dissimulé de faire de l’alimentation biologique la norme suite aux différents scandales alimentaires de ces dernières années ?