Êtes-vous prêt à payer plus pour des produits vous facilitant la vie ?

magasin 2De manière générale le consommateur bio n’est pas prêt à payer plus chère même pour un produit qui lui facilite la vie. 54 % des consommateurs ayant répondu déclarent ne pas être prêt à payer plus chère pour ce type de produit. Les réponses sont plus nuancées à mesure que le consommateur devient plus vieux. Pour les consommateurs bio âgés de 50 à plus de 65 ans l’équilibre entre ceux qui payeraient plus passe à 51 % en faveur des consommateurs prêt à payer. L’âge est donc le facteur favorable à l’innovation de manière générale. Tout comme l’âge, le lieu de vie est également plus favorable à des produits plus techniques puisque les consommateurs bio habitant dans des villes de 20000 à 1000000
habitants se disent plus favorables à payer pour ce type de produit à hauteur de 55 %. Et l’équilibre est presque parfait entre partisans et opposants à ce type de produits dans les villes de 100000 habitants et plus. En conclusion, l’âge et la situation géographique du consommateur peuvent faire évoluer les besoins des consommateurs.

La nouveauté en réseau biologique :

nouveau

Une tendance global en repli de 3 % au global sur cette question par rapport à 2012 (69 % contre 66 % en 2015). En revanche une proportion de « tout à fait d’accord » qui passe de 6 % en 2012 à 9 % en 2015 quand les « plutôt d’accord » eux passent de 63 % en 2012 à 57 % en 2015. Au global la tendance reste nettement en faveur des nouveautés avec deux tiers d’avis favorables en 2015.