Internet, encore trop virtuel :

société

Lorsque l’on demande à nos consommateurs si Internet leur facilite les achats, la tendance va plutôt à une consommation en magasin car les réponses sont partagées avec l’avantage aux non partisans (55 %) et 45 % les partisans d’internet. Gageons ici que le consommateur a encore besoin d’une relation sensorielle avec les produits afin de valider certains de ses critères de choix. N’oublions pas que le réseau bio vend pour 80 % des produits alimentaires et que la première catégorie de ce réseau sont les fruits et légumes frais. Et il n’y a encore rien de mieux pour acheter une salade que de la voir, de la toucher, de la sentir pour se faire une idée de la fraîcheur de celle-ci.

La promotion, principale source de motivation des consommateurs bio ?

promotion

L’affirmation proposée était la suivante : Je choisis un magasin bio plutôt qu’un autre en fonction des offres commerciales ? :
Les promotions et offres commerciales ne sont pas les principales sources de motivation du consommateur bio. À cette affirmation 60 % de nos consommateurs se disent « plutôt pas d’accord » ou « pas du tout d’accord ». La raison du choix d’un magasin s’explique en partie par la proximité du magasin. Mais d’autres raisons guident aussi ce choix comme la qualité et le choix des produits disponibles par exemple.

Les magasins bio, un commerce de proximité ?

budget

91,5 % des 413 consommateurs ayant répondu aux questions de notre étude de juin 2015 disent choisir leur magasin bio en fonction de sa proximité. C’est plus pratique quand on fait ses courses plusieurs fois par semaine et qu’on habite en ville comme nous le confirme nos panélistes. Dans certaines grandes agglomérations, les habitants sont de plus en plus nombreux à ne plus posséder de voitures particulières. Leur périmètre de déplacement étant plus limité, ils se ravitaillent au plus près de chez eux.

Partager les valeurs de la Marque

marque

Concernant l’affirmation suivante : « Je privilégie les marques dont je partage les valeurs (Fabriqué en France, Développement Durable…) ? », pas de grandes surprises dans les réponses de notre panel, puisque les consommateurs ayant répondu, s’orientent massivement vers « tout à fait d’accord » ou « plutôt d’accord » (seul 12 personnes sur 411 soit 2.9 % ont répondu qu’ils n’étaient « plutôt pas d’accord » ou « pas du tout d’accord »). Cette information vient confirmer le côté militantiste du consommateur bio qui n’achètera que si il a confiance et si il dispose de preuves tangibles des affirmations d’une Marque.

L’épineuse question du prix des produits bio

magasin

A l’affirmation : « il est normal qu’un produit biologique coûte plus cher qu’un produit non biologique », ils sont moins nombreux qu’il y à trois ans à répondre « plutôt d’accord » ou « tout à fait d’accord ». Nous glissons de 48 % en 2012 à 40 % en 2015 pour les « plutôt d’accord » et de 20 % à 18 % pour les « tout à fait d’accord » entre 2012 et 2015. Le prix n’est pas le premier critère de choix d’un produit sur le réseau biologique (c’est la qualité) mais le consommateur y est tout de même sensible. Il y est sensible à la hausse comme à la baisse. Une hausse comme une baisse devra être justifiée. Le consommateur traduira par une baisse de qualité dans un premier temps si elle n’est pas expliquée. Les réponses à cette question traduisent peut-être également un souhait à peine dissimulé de faire de l’alimentation biologique la norme suite aux différents scandales alimentaires de ces dernières années ?

Magasins : Rapport qualité /prix

47%  C’est le nombre de consommateurs de notre échantillon BIO panel ayant répondu être « très satisfait » à la question «  comment appréciez-vous le rapport qualité/prix des produits alimentaires bio achetés ».

Les magasins bio connaissent la plus forte progression  tous réseaux de distribution confondus (+ 9 % comparé à 2012 sur la même question).

La satisfaction du « gros consommateur bio » (+ de 75 % de produits bio achetés en magasin bio) progresse également ce qui est un bon point quand on sait qu’il s’agit du consommateur le plus rentable.

Enquête BIO panel 2015